Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Points saillants des études CITY et MILLENNIAL portant sur l’utilisation de la SGC chez les adolescents atteints de DT1

Les conclusions de deux essais contrôlés avec répartition aléatoire des sujets qui ont été publiées récemment démontrent la valeur des systèmes Dexcom de surveillance du glucose en continu (SGC) chez les adolescents et les jeunes adultes atteints de diabète de type 1 (DT1). Les résultats de ces deux essais sont très significatifs, car les registres sur le DT1 révèlent que les taux d’HbA1c sont plus élevés chez les adolescents et les jeunes adultes par rapport à tous les autres groupes d’âge1. Historiquement, les taux d’adoption1 et d’utilisation2 de la SGC étaient faibles dans ces populations de patients.

L’étude CITY

Un essai contrôlé avec répartition aléatoire des sujets, dont les résultats ont été publiés récemment dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), avait pour objet de déterminer l’effet de l’utilisation du système Dexcom G5 Mobile de surveillance du glucose en continu (SGC) sur le contrôle de la glycémie chez 153 adolescents et jeunes adultes (âgés de 14 à 24 ans) atteints de DT1, par rapport à la méthode habituelle par prélèvement d’un échantillon de sang au bout du doigt3. La cohorte choisie pour cette étude était diversifiée (38 % des personnes n’étaient pas de race blanche) et 40 % des participants étaient assurés par un régime public. Le principal critère d’évaluation était la variation du taux d’HbA1c à la 26e semaine par rapport aux valeurs de départ. Les auteurs font état des résultats suivants :

  • Une réduction significative du taux d’HbA1c moyen, soit -0,4 point de pourcentage, a été observée dans le groupe des utilisateurs de la SGC (passant de 8,9 % à 8,5 %; p = 0,01) à la 26e semaine, mais aucun changement n’a été observé dans le groupe témoin.
  • Les participants qui avaient été assignés au hasard pour utiliser la SGC Dexcom avaient plus de deux fois plus de chances d’obtenir une réduction de ≥ 0,5 % du taux d’HbA1c que ceux qui surveillaient leur taux de glucose à l’aide de la méthode traditionnelle par prélèvement d’un échantillon de sang au bout du doigt (p = 0,005).
  • Une augmentation de la durée de temps dans la plage cible (TP entre 3,9 et 10,0 mmol/L) de plus de 1,7 heure par jour (p < 0,001) en moyenne a été observée chez les participants qui avaient été assignés au hasard pour utiliser la SGC Dexcom, comparativement à ceux qui surveillaient leur taux de glucose à l’aide de la méthode traditionnelle par prélèvement d’un échantillon de sang au bout du doigt.
  • Plus des deux tiers des participants (68 %) utilisaient la SGC au moins cinq jours par semaine après six mois.
  • La moitié (50 %) des participants ont choisi de partager leurs données de SGC avec une autre personne.

Consulter l’article
      En anglais seulement

 

L’étude MILLENNIAL

Diabetes Care a récemment publié les résultats d’un essai avec répartition aléatoire et permutation des sujets qui a été réalisé au Royaume-Uni avec le système Dexcom G6 de surveillance du glucose en continu4. Cette étude d’une durée de 20 semaines comprenait une cohorte diversifiée composée de 32 jeunes adultes (âgés de 16 à 24 ans). Le principal paramètre d’évaluation était l’écart de temps dans la plage cible (TP) observé chez les utilisateurs de la SGC comparativement aux utilisateurs de l’autosurveillance de la glycémie (ASG). Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des résultats publiés :

  • Le TP était plus élevé de 11,1 points de pourcentage en moyenne pendant la période d’utilisation de la SGC Dexcom G6 par rapport à celle de la méthode traditionnelle par ASG (p < 0,001).
  • Ce résultat correspond à une augmentation moyenne du TP d’environ 2,7 heures par jour.
  • La durée moyenne du temps en hyperglycémie était considérablement plus courte pendant la période d’utilisation du Dexcom G6 par rapport à celle de la méthode traditionnelle par ASG (p < 0,001).
  • La durée de temps en hypoglycémie (< 3,9 mmol/L et < 3,0 mmol/L) était courte et comparable dans les deux périodes de l’étude.
  • L’écart moyen du taux d’HbA1c entre la période de contrôle et la période de port du Dexcom G6 était significatif et pertinent sur le plan clinique, soit -0,76 point de pourcentage (p < 0,001). Les participants qui ont utilisé la SGC au départ sont revenus à leur taux d’HbA1c initial après la permutation, c’est-à-dire lorsqu’ils ont recommencé à utiliser l’ASG.
  • Dans le cadre du questionnaire sur la satisfaction de la méthode de surveillance de la glycémie, les participants ont attribué un score moyen total plus élevé à l’utilisation du Dexcom G6 qu’à celle de la méthode traditionnelle par ASG (p = 0,011).
  • Les participants ont porté leur système de SGC 84 % du temps, ce qui laisse entendre qu’ils appréciaient ce que le Dexcom G6 leur offrait de plus par rapport à la méthode traditionnelle d’ASG.

L’essai MILLENNIAL avec répartition aléatoire et permutation des sujets démontre à quel point la SGC réduit le taux d’HbA1c chez les jeunes adultes et qu’un accès constant à cette technologie s’impose pour en tirer tous les bénéfices.

L’essai MILLENNIAL avec répartition aléatoire et permutation des sujets démontre à quel point la SGC réduit le taux d’HbA1c chez les jeunes adultes et qu’un accès constant à cette technologie s’impose pour en tirer tous les bénéfices

Consulter l’article
      En anglais seulement

1. Foster NC, et al. Diabetes Technol Ther. 2019;21(2):66-72.
2. JDRF CGM Study Group. N Engl J Med. 2008;359(14):1464-76.
3. Laffel LM, et al. JAMA. 2020;323(23):2388-96.
4. Thabit H, et al. Diabetes Care. 2020;43(10):2537-43.

 

LBL022292 Rev001

Dernières nouvelles et informations.

Restez informé avec Dexcom

Inscrivez-vous pour être toujours au courant des derniers développements concernant la SGC, des mises à jour des produits et des activités de formation.